Mon choix de ne pas en parler à ma famille.

Publié le par Jean

Je tiens d'abord à me pardonner pour le temps que j'ai mis à ré-apparaître mais il a fallu que je fasse un peu le point sur pas mal de choses et j'ai déménagé dans la foulée, tout ca avec mes études au milieu.

Je tiens à travers cet article à répondre à Brig qui m'a laissé un commentaire sur l'article précédent concernant notamment le fait d'assumer ce test sans en parler à ma famille.

Il faut bien comprendre que si j'ai fais le choix de ne pas leur en parler c'est aussi parce que je n'en ressent pas le besoin, l'attitude que nous avons toujours eu dans ma famille fait que je suis devenu quelqu'un d'indépendant et qui a appris à se debrouiller seul. Pourquoi cela? Et bien disons que le fait d'avoir un frère plus jeune qui a eu quelques problèmes plus jeune et que ma mère s'en occupait pendant que mon père travaillait tard, déjà très tôt j'ai été habitué à me gérer et du coup j'ai pris mon indépendance assez tôt aussi. Et puis dans ma famille l'exemple du chef de famille n'a jamais été la communication ou le dialogue entre nous, ni le soutien, donc j'ai grandi en me passant de ça ou plutôt j'ai compensé en allant chercher tout ca chez mes amis.

Du coup me voilà devant la decision de faire ce test, à qui en parler? Ma mère, qui l'a, refuse de l'admettre et si par hasard il se trouve que je l'ai, elle s'en voudra terriblement  en croyant que c'est de sa faute; Mon frère est plus jeune et n'a jamais vraiment compris  ce qu'impliqué cette maladie et puis nous n'avons jamais été complice; Mon père, on a déjà parlé de la maladie de ma mere ensemble ou de la possibilité qu'elle fasse ce test, et je le connais trop bien je sais tres bien qu'il sera contre ma decision et que je n'aurai pas son soutien  donc à quoi bon lui en parle si c'est juste pour entendre de la part de quelqu'un qui ne connaitra jamais cette situation que ça ne sert a rien de faire ce test.

Donc quand on a fait le tour de la famille proche, on peut eventuellement se tourner vers le reste de la famille, mais je n'ai jamais eu de liens suffisament tissés avec eux pour en parler et  ils habitent assez loin.

Je me suis donc tourné vers ceux qui ont toujours été la pour moi et à qui je me suis toujours confié, mes amis. Bien sur je n'en ai pas  beaucoup que je considere comme digne de confiance, mais ils sont la et toujours la depuis assez longtemps pour savoir que je peux compter sur eux.

Voila pourquoi ma famille n'est pas au courant que je fasse le test et je vous rassure cela ne m'affecte pas plus que ca. mais je comprend très bien que les personnes qui ont une grande complicité au sein de leur famille aient du mal à comprendre ça.

En tout cas Brig, je vous souhaite bien du courage et pour votre fille aussi, et si elle a besoin d'en parler, il n'y a pas de problème elle peut me contacter.

A bientot.

 

Publié dans la chorée et moi!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alexou 14/06/2007 18:49

Viens sur mon blog, et envoie moi un mail si tu as besoin de parlé !!
Bon courage

sabrina 07/01/2007 10:01

bonjours,je trouve que tu es tres courageux de subir ca sans ta famille.moi il me serais impossible de faire sans nous sommes trop proche.merci pour tout le soutien que tu nous apporte a travers tout cela.merci a bientot.  

Jean 18/06/2006 18:46

J'en suis au rendez vous avec la neur-geneticienne pour fixer la date du prelevement! Des que j'ai fini mes examens je prends rendez vous!!

ardnas 18/06/2006 17:43

je comprends la decision de ne pas en faire part a sa famille
tu en es ou dans le protocole?