Dernier hommage

Publié le par Jean

Après réflexion j'ai décidé de publier ici le dernier hommage que j'ai rendu à mon grand-père au cours de la cérémonie religieuse, je sais que cela se discute ici, que ce n'est pas vraiment sa place mais mon grand pere c'est énormément occupé de ma grand-mère et puis il mérite que tout le monde connaisse sa valeur. Je l'ai écrite et lu comme si je m'adressais à lui une dernière fois dans l'église:

Papi,

je profites de l'occasion de te parler une dernière fois. J'ai tant de choses à te dire mais je me suis efforcé de faire court.

Tu sais, aujourd'hui c'est vraiment un jour très dur pour moi, non pas parce que je vais parler de toi encore une fois mais parce qu'il m'est dur  de me dire que l'on ne va plus se voir. D'ailleurs je ne suis pas le seul et je ne vois pas comment il ne pourrait en être autrement.

Regardes, Mami est là, elle est venue t'accompagner pour ton dernier voyage toi qui t'es tant occupé d'elle même quand toi aussi tu n'allais pas bien. Vous aurez vécu toute votre vie ensemble depuis le jour de votre rencontre.

Et puis il y a tes 4filles, elles qui t'aiment tant c'est surement que tu as du être un très bon père. Elles ont toujours su qu'elles pouvaient compter sur toi que se soit pour de l'aide ou l'amour que tu leur portes.

Tu sais, il ya aussi mes cousines et mes cousins enfin nous tes 10 petits enfants pour qui tu es notre "papi", certains n'ont pas pu être la aujourd'hui mais soit bien sur que leur peine n'en est pas moins forte que la notre.

Et puis il y a ton frère  avec qui vous avez su renoué vos liens fraternels après tant d'années.

Et si on est tous ici aujourd'hui ce n'est pas tant  parce que tu as su te faire te faire aimer mais bien parce que tu nous as aimé bien plus encore et nous donner de la joie et du bonheur. Mais tu n'as pas su t'arreter à ta famille puisque tes amis, tes compagnons de batailles et même tous tes animaux ont bénéficié de bien plus d'amour, de joie et de bonheur de ta part qu'ils n'auraient jamais pu l'espérer.

Tu vois papi, je comprend aisément que Mya, l'ange-gardien que tu décris dans ton livre, se soit décarcassé pour t'ammener jusqu'ici car tu as apporté énormément à chacun de nous et ça, ça vaut toutes les richesses du monde.

Il va être l'heure, alors je vais garder une image de toi assis dans ton fauteuil, la pipe à la main, avec un chien ou un chat (voir les deux) sur les genous, avec ton petit sourire en coin de quand tu venais de nous faire une boutade.

Ca y est c'est l'heure, l'heure de te dire adieu pour de bon mais jamais, jamais nous ne pourrons t'oublier, ni te faire disparaître de nos coeurs et merci pour tout ce que tu as fait.

Papi on t'aime.

Publié dans la chorée et moi!!

Commenter cet article